L’Intimidation le combat!

Chapitre 3 – Jouer dans la forêt ses plus sûrs!!


petite fille de 7ans intimidation

Avec cette intimidation, peu à peu je me rendais compte de certaines choses était différente pour moi. Bien entendu, à l’école n’ayant pas d’amie je jouais dans mon coin. Dans mon quartier, je sortais très peu de notre terrain ou j’allais simplement jouer dans la forêt ou la montagne.

En général mon quotidien, c’était de partir à la course pour ne pas me faire tapocher par mes voisins en sortant de l’autobus. Souvent les enfants faisaient une ligne pour me bloquer. Dans le bus personne ne voulait s’asseoir a coté de moi, sauf ma cousine parfois quand elle traversait un passe sympathique. Quand j’attendais la bus, souvent le jeu s’était ont fait chier la sorcière!! Car, il s’agissait de mon surnom le plus connu, mais j’en ai eu beaucoup d’autres. Mais, sorcière BS!! Étais le plus cool pour les jeunes, car il ne savait même pas ce que ça pouvait vouloir dire BS!! Je détestais ce nom.

Afin de vous expliquer, mon quartier compte 4 rue qui sont remplie de jeunes les plus méchants les uns que les autres avec moi. Voici une image de mon quartier.

plan de quartier dessiner a la main

Souvent dans la rue Justine les jeunes jouent au hockey donc, si je veux aller au parc je dois m’armer de courage et traverser la rue du hockey!! Un jeu dangereux que je détestais. Quand je passais, ils me traitaient de tous les noms, me lançaient les rondelles ou les boulent dépendamment de la saison.

Par la suite, un jour on m’a mis des verres de terre dans les cheveux. Certain jour, on baissait mon pantalon. Un autre c’était des chardons plein les cheveux, qui ont forcé ma mère à tout couper court. Ma mère pleurait. Un autre, il devait être une vingtaine à me tirer du sable et de l’eau, à m’en mettre plein les cheveux et me crier des noms, me demander pourquoi mon père m’avait donné un coup de planche sur le nez (ce qui a retroussé mon nez). Un autre, je me dire que mes parents étaient cons, qui mon père était gros. Un autre jour on fait semblant d’être mon amie pour me faire manger un truc qu’il avait trempé dans de la bave de grenouille. Un autre on a vidé tout mes têtards (bébé grenouille) que j’avais cueillis, alors que je rentrais tranquillement chez moi. Un autre me volait régulièrement mon bandeau ou mon cerceau. Un autre essayait de me frapper et j’en passe une panoplie. J’étais terrorisé de jouer avec d’autres enfants. Cette intimidation me rendait très suspicieuse!! Je n’avais confiance en personne sauf ma famille proche.

Donc, je développe vite une passion pour jouer dans la forêt ou personne ne fait chier!! Et les jeux vidéo qui se jouent trop bien en solitaire et me font oublier que personne n’a envie de jouer avec toi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletters

Commentaires récents